C'est comme marcher dans une rue animée et se retourner pour voir ...une photo gardée parmi tant et tant , gardées jalousement , porteuses de ces moments de Vie qu'elles restituent à nôtre mémoire , porteuses d'émotions , comme des couleurs irriguant nos veines d'un sang vital ...

En Noir et Blanc , disant l'ancienneté précieuse , elle est là entre mes doigts - une douceur m'envahit au souvenir ...

J'étais dans la crainte de la rencontrer...ma future Belle-Mère ! Si jeune à l'époque , dix sept ans , timide - mon futur , pas encore mon fiancé ( à l'époque les régles de bienséance étaient très respectées et l'on ne s'engageait pas à la légère )  devait me présenter à sa Mère ...J'étais dans mes petits souliers !

Son accueil...comment l'oublier ?...Encore aujourd'hui , tant de décennies plus tard , grâvé en moi la bonté de cette Femme , modeste Ouvrière d'Usine , sans instructions , sans fortune , très éprouvée par la Vie et veuve très tôt , s'épuisant littéralement pour nourrir les siens , vivant dans un petit logis au dernier étage d'un immeuble aujourd'hui détruit - 

Elle n'avait comme fortune que sa bonté , sa bonhommie envers ses enfants et dont elle usa immédiatement à mon égard !  Paix sur elle !

Je revois comme dans un rêve précis tous les détails de sa cuisine , lieu de réception faute de mieux mais pleine de chaleur humaine et qui me fut si réconfortante sur tous les plans , outre le bonheur d'avoir l'agrément pour de futures fiançailles  - moment magique s'il en est -  j'avais compris que le Destin venait de m'offrir une Maman...une vraie !!!

La crème au chocolat fait maison eût un goût de Paradis !

Tant d'années ont passé depuis ...De cette Femme modeste jamais le souvenir aimé ne me quitta ! dans un album consacré à la Famille , j'ai glissé ma photo de gamine de 12 ans à côté de la sienne , aucune place ne pouvait être meilleure pour moi  inch'Allah !

Elle s'est éteinte très doucement dans les bras de sa fille aînée , toujours vivante dans nos coeurs assurément - un Divorce n'a rien changé à cela !

C'est La 

C'est comme marcher dans une rue animée et se retourner pour voir ...une photo parmi tant et tant , gardées jalousement , porteuses de ces moments de Vie qu'elles restituent à nôtre mémoire - porteuses d'émotions , comme des couleurs irriguant nos veines d'un sang vital ...
En noir et blanc disant l'ancienneté précieuse , elle est là entre mes doigts - une douceur m'envahit au souvenir ...

J'étais dans la crainte de la rencontrer ...ma future belle-mère !
J'étais si jeune à l'époque , dix sept ans , timide , mon futur , pas encore mon fiancé ( à l'époque les régles de bienséance étaient très respectées et l'on ne s'engageait pas à la légère ) devait me présenter à sa Mère et j'étais dans mes petits souliers !
Son accueil ...comment l'oublier ?...Encore aujourd'hui , tant de décennies plus tard , gravé en moi la bonté de cette Femme ...une Ouvrière d'Usine , sans instruction , sans fortune , très éprouvée par la Vie et veuve très tôt , s'épuisant littéralement pour nourrir les siens , vivant dans un petit logis au dernier étage d'un immeuble aujourd'hui détruit -
Elle n'avait comme fortune que sa bonté , sa bonhommie envers ses enfants et dont elle usa immédiatement à mon égard ! Paix sur elle !
Je revois comme dans rêve précis tous les détails de sa cuisine , lieu de réception faute de mieux , mais pleine de chaleur humaine et qui me fut si réconfortante sur tous les plans , outre le bonheur d'avoir l'agrément pour de futures fiançailles - moment magique s'il en est - j'avais compris que le Destin venait de m'offrir une Maman , une vraie !!!
La crème au chocolat fait maison eut un goût de Paradis !
Tant d'années ont passé ! De cette Femme modeste jamais le souvenir aimé ne me quitta et dans un Album consacré à la Famille , j'ai ajouté ma photo de gamine de 12 ans à la sienne ! Aucune place ne pouvait être meilleure pour moi - Elle s'est éteinte très doucement dans les bras de sa fille aînée et pour nous elle est vivante dans nos coeurs - un Divorce n'a rien changé à cela ! C'est la Vie ...belle et douce quand la Tendresse existe et rien ne peut acheter cela !